Les actualités

Paris-Alsace, le retour de Jean-Paul Méteau

Après 10 ans de pause, le sportif a signé un très beau retour sur la Nocéenne, épreuve de 209 km du célèbre Paris-Alsace, qui s’est déroulée du 25 au 28 août, en terminant à la 5e position, classement homme.

À presque 70 ans, et parti d’un “challenge” entre amis, Jean-Paul Méteau a rechaussé les chaussures pour se lancer sur la Nocéenne, épreuve de 209 km. Pour cette 72e édition, et après un entraînement de seulement 3 mois avant la course – les réflexes musculaires sont vite revenus – il a aligné un temps final de 28h26 et 29s, soit une moyenne de 7,31km/h. Lui qui avait fait une pause de 10 ans, suite à sa dernière participation en 2011 à ce qu’il appelle le « petit Paris-Colmar », où il a terminé à la 1re place.

Bien accompagné par son équipe, composée de sa femme, son fils Clément, ainsi que de quelques amis, puisqu’il le dit lui-même « sans une bonne équipe derrière le marcheur, on ne va pas bien loin. On ne pas gagner, sans équipe ». Une édition très sympathique bien que pas facile selon le marcheur. Avec ce “challenge” de retour, son but était de franchir la ligne d’arrivée. Un objectif qui a failli ne pas être atteint pour cause d’ampoules sous le talon, extrêmement douloureuses.

Très heureux d’avoir participé à cette 72e édition, il tenait à soutenir à sa manière « cette course de fond mythique, mais malheureusement délaissée ». Fort de cette belle « aventure humaine », les réservations pour l’année prochaine sont déjà faites, et toute la petite équipe de Gland, ainsi que son fils, le suivra sur le départ.

Jean Paul Méteau en train de courrir

Brouillard dans le col du bonhomme – Paris-Alsace 2021

Durant la course, Jean-Paul a eu une pensée pour son ami, Roger Quemener, disparu quelques semaines avant la course. C’est son ami qui lui a fait découvrir la marche de fond, alors que celui-ci venait du marathon, avec les 24h de Château-Thierry en 1989 où Roger Quemener fini 3e).

Il remercie ses différents sponsors qui l’ont suivi dans cette belle aventure : les Etablissements Février, les Etablissements PILLAUD, Carrefour Château-Thierry, le restaurant Le Saint-Jean, ainsi que ses amis Patrick, et Bruno (viticulteur) pour leurs contributions.

« À l’année prochaine ! », Jean-Paul Méteau.

Du côté de la “Mythique”, épreuve principale du Paris-Alsace, c’est le castel Florian Letourneau, de l’AC Château-Thierry, qui a fini bon 1er avec 7h d’avance sur le 2nd, avec un temps final de 34h52 et 52”.

depart étape de jean paul méteau

jean paul meteau noceenne 2021

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.