Les actualités

Le frelon asiatique dans l’Aisne, Enquête Picardie Nature

Un mois – une espèce, l’enquête participative de Picardie Nature continue ! Faisons connaissance ce mois-ci avec le bien célèbre frelon asiatique.

• Où le chercher ?
Le frelon asiatique niche principalement dans les grands arbres mais il peut également se trouver dans les haies ou sous les charpentes. On le rencontre aussi bien dans les zones urbaines, humides ou boisées. À l’automne, il s’observe facilement sur le lierre en fleurs. Les nids ne sont pas réutilisés l’année suivante.

• Que mange-t-il ?
Afin de nourrir ses larves, le frelon va chasser de nombreux arthropodes comme des diptères, des papillons, des abeilles et autres guêpes ainsi que des araignées. Il va également récupérer des protéines sur les animaux morts. Adulte, il se nourrit de liquides sucrés comme le nectar des plantes et les fruits.

Risque de confusion du frelon asiatique

•  Action de conservation
Il s’agit d’une “espèce exotique envahissante” qui pose souci en apiculture puisque ce frelon prédate les abeilles domestiques, allant jusqu’à la destruction de la ruche. Son venin peut également être mortel pour les personnes allergiques même s’il est moins allergène que celui de l’abeille domestique. Le piégeage est préconisé, mais certains types de pièges sont à proscrire car ils ne sont pas sélectifs. L’élimination des espèces locales comme les guêpes ou les frelons européens, limite la concurrence avec le frelon asiatique, qui trouvera plus facilement de quoi fonder une nouvelle colonie. Les nids qui peuvent être dangereux pour la population sont à détruire car l’espèce est agressive autour de ces derniers.

• Risques de confusion
Le frelon asiatique s’appelle également frelon à pattes jaunes car ses pattes sont noires avec une longue extrémité jaune. La confusion est souvent raite avec le frelon européen. Ce dernier plus grand, a la tête et une grande partie du thorax orangé, alors qu’ils sont entièrement noirs chez le frelon asiatique. D’aspect général, le frelon européen est plus grand et moins sombre. Les guêpes et les polistes bien que plus petits peuvent être confondus, mais visuellement, ils sont majoritairement jaunes avec des bandes noires, tout le contraire du frelon asiatique.

Nid de frelon astiaque

Ces enquêtes s’adressent à tous les citoyens picards qui souhaitent apprendre et agir pour la faune sauvage de Picardie. Des oiseaux aux insectes, en passant par les mammifères, découvrez chaque mois une espèce commune facile à identifier et à repérer autour de chez vous. Infos : www.picardie-nature.org.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.