Les actualités

L’abelle* charpentière, mise en avant du mois

Profitant d’un rayon de soleil au grand air, vous entendez un bourdonnement proche de vous… En tournant la tête, vous observez une belle abeille noire aux reflets violets. Aucun doute, il s’agit d’une Abeille charpentière ! Naturalistes en herbe, partons ce mois-ci, avec Picardie Nature, à la découverture de cette “ouvrière spécialisée”.

Observation
Les abeilles charpentières s’observent une grande partie de l’an- née. Après avoir hiverné sous leur forme adulte, les mâles et les femelles recherchent de la nourriture au printemps avant de se reproduire. Les espèces sont observables dans les zones ensoleillées avec la présence de bois mort pour nidifier. Elles sont surtout visibles dans les zones urbanisées comme les parcs et jardins, mais peuvent se trouver également en lisière forestière ou sur les coteaux calcaires.

abeille charpentiere

Risque de confusion
Il s’agit des plus grosses abeilles d’Europe pouvant atteindre 3 cm de long. Avec leur aspect de bourdon et leur coloration noire aux reflets violacés notamment sur les ailes, elles sont facilement observables. Deux espèces présentent le même aspect. La distinction entre les femelles de ces deux espèces est
difficile, mais le mâle de xylocopa violacea a la particularité d’avoir 2 segments jaunes à l’extrémité des antennes alors qu’elles sont entièrement noires chez le mâle de X. valga.

Version finale kris
Le saviez-vous ? Comme pour d’autres espèces d’abeilles solitaires, la femelle va préparer des loges dans le bois
mort pour sa descendance.

Elle y déposera un œuf ainsi qu’une réserve de nourriture (pain de pollen) dans chaque compartiment, permettant aux larves de s’y développer ● MF

*Nom picard de l’abeille charpentière

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.