AggloCoronavirusLes actualitésMunicipales 2020

Une quinzaine de nos maires sur le départ attendent toujours de pouvoir transmettre leur écharpe

André Rigaud maire de Neuilly-Saint-Front.

André Rigaud.

A peu près 31 000 des 35 000 communes de France ont pourvu leur conseil municipal dès le 1er tour de scrutin, le 15 mars dernier. Les résultats ont été officiellement validés par l’Etat. Pour les assemblées communales non encore élues, il faudra attendre le 2nd tour vraisemblablement pas avant l’automne prochain.

Michèle Fuselier

Michèle Fuselier.

D’autre part, les conditions de sécurité sanitaire n’étant toujours pas réunies pour permettre aux conseils municipaux nouvellement élus de procéder à l’élection du maire et de ses adjoints, normalement dès la semaine suivante  ainsi que le prévoit le code électoral, ce « 3e tour » de scrutin – selon toute vraisemblance – ne pourra, se tenir avant fin mai/début juin.

En attendant, ce sont par conséquent les anciens maires et adjoints qui, maintenus dans leurs fonctions et responsabilités, se doivent d’assumer l’intérim. Cette période inédite n’est en fait qu’une parenthèse pour les maires sortants qui rempilent telle la très grande majorité de nos édiles ruraux. Il en va autrement toutefois de celles et ceux d’entre nos maires qui avaient choisi de passer la main et qui, bon gré, mal gré, sont contraints de s’y coller quelques semaines de plus. L’on pense, entre autres, à Michèle Fuselier à Brasles, à Roberte Lajeunesse à Chierry, à André Simon à Blesmes, Christian Mahieux à Nogentel, Jean-Paul Clerbois à Essômes, Pierre Simon à Verdilly, Gérard Pelamatti à Gland, Joseph Rollinet à Mont-St-Père, Frédéric Martinaud à Coincy, Danièle Servas-Leneveu à Coulonges, Eric Assier à Condé-en-Brie, André Rigaud à Neuilly-St-Front, Claude Langrené à Charly-sur-Marne, Lucette Binczak à Crouttes ou encore à Chantal Hochet côté Villiers-St-Denis (nos photos).

En cette période compliquée, il s’agit surtout, pour nos vénérables 1er magistrats principalement de passer à la mairie, communiquer avec la préfecture, participer  aux délibérations du Conseil communautaire de l’Agglo – si membre de l’assemblée encore en place – ; signer les papiers qui ne peuvent attendre, échanger à distance avec les adjoints, conserver le contact avec les services communaux ainsi qu’avec les administrés. Or, en cette phase de préparation du « déconfinement » où l’action communale et la solidarité semblent plus nécessaires que jamais, les sollicitations aussi nombreuses que variées ne manquent pas !

Daniel Lambert – Agence de Presse lambert multimedia – Château-Thierry

 

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *