CARCTChâteau-ThierryCoronavirusLes actualités

Délibérations et votes en visioconférence à la com d’agglo castelle

Etienne Hay, président de la CARCT.

Etienne Haÿ, président de l’Agglo.

C’est évidemment face à une situation et dans des conditions tout à fait particulières que s’est tenue ce lundi 27 avril la séance du Conseil communautaire de la Communauté d’Agglomération de Château-Thierry.

Il s’agissait pour le président Etienne Haÿ de permettre à l’assemblée de délibérer sur un certain nombre de dossiers importants, actes et décisions ne pouvant être différés. Vu l’impossibilité pour les 126 délégués de pouvoir se réunir physiquement, les représentants de la collectivité territoriale ont eu recours à la visioconférence. Pour des raisons d’ordre pratique, deux groupes successifs de 63 élus ont été définis pour leur permettre de participer pleinement aux échanges.

Précisons que le Conseil communautaire se trouve toujours composé pour le moment des seuls délégués anciennement élus et maintenus à leur siège dans l’attente du renouvellement lié à l’installation des nouveaux conseils municipaux non envisagée avant le mois de juin.

Les grands thèmes abordés lors de cette séance du 27 avril ont eu trait à : l’organisation des réunions du Conseil communautaire par téléconférence ; aux délégations du Conseil accordées de droit au président ; à la diminution exceptionnelle et temporaire des indemnités de fonction des élus afin d’être reversées sous forme de prime à l’ensemble des agents de l’agglo mobilisés pour faire face à cette crise ; à la tarification des activités Enfance Jeunesse et Petite Enfance pendant la période de confinement sanitaire ; aux modifications des statuts de l’USESA relatives au périmètre et à l’organisation.  Les délégués ayant donné leur pouvoir ont pu suivre les votes en direct sur YouTube pour s’assurer du respect de leurs consignes. Retrouvez cette séance en image : https://youtu.be/cIhg0rX919Q?t=2916

Le président de la CARCT entourés des vice-président.

Le président entouré des vice-présidents.

Ce Conseil communautaire « spécial confinement »a débuté par un discours de son président, retraçant les 6 dernières semaines

écoulées. Etienne Haÿ a commencé par formuler une pensée pour toutes et tous ceux qui vivent plus ou moins difficilement cette période de confinement avec, hélas, parfois à travers la maladie ou le déchirement causé par la disparition d’un proche sans les habituels hommages rendus et les gestes de réconfort pour les familles. Et le président de poursuivre : « Je veux remercier sincèrement, au nom du Conseil communautaire ces « inconfinables » : le personnel de la première ligne. L’ensemble du corps médical, et de ceux qui font vivre le Centre hospitalier Jeanne de Navarre et l’hôpital de Villiers-Saint-Denis. Les agents hospitaliers, médecins, infirmiers libéraux mais aussi les agents territoriaux : les infirmières, les aides à domicile, les coordinateurs infirmiers, les agents de portage de repas de notre ehpad intercommunal, qui prennent soin de nos aînés, des personnes les plus vulnérables, les plus isolées et les plus fragiles de notre territoire. Je remercie nos agents de l’enfance, qui accueillent depuis le 16 mars les enfants de ces personnels mobilisés en première ligne. Nos agents techniques et des déchets qui poursuivent leurs missions et permettent de protéger leurs collègues, d’assurer l’intendance, les livraisons de masques, gel, tissu et de maintenir un territoire propre. Leur mobilisation, leur détermination et leur dévouement nous ont confortés dans leur attachement à leur métier mais surtout, leur attachement aux habitants de ce territoire, à leurs besoins, en résumé, leur attachement à l’autre.

Toutes les missions supports de l’agglo, de « back office », qu’on ne voit pas sur le terrain, sont à pied d’oeuvre. Ils se sont adaptés en un clin d’oeil à la situation, partant ordinateur et dossiers sous le bras lundi 16 mars pour poursuivre leurs missions à distance, à domicile, adaptant leur lieu de vie en bureau, conjuguant garde des enfants et visio-conférences, modifiant les projets au gré d’un contexte mouvant. Depuis le 16 mars, nous nous adaptons aux contraintes, aux difficultés, aux peines, à l’improvisation. Ce moment permet de donner à voir notre intelligence collective, notre faculté d’adaptation et notre volonté de servir les habitants.

Au total, ils sont 117 sur le terrain, 15 en astreinte et 99 à domicile à œuvrer à la continuité de nos services. Je les en remercie. Nous le sentons, cette crise nous oblige à coopérer ensemble, à être inventifs, créatifs, solidaires, et surtout présents.

Délégués de la CARCT réunis avant le confinement.

Les délégués en séance avant confinement.

Présents dans notre ehpad qui depuis le départ lutte contre le virus et déplore 15 morts pour 62 résidents et 14 résidents sont encore malades. Aux côtés du centre hospitalier Jeanne de Navarre qui dirige dorénavant ce service, nous avons testé, et isolé les résidents atteints de la maladie.

Nous avons fait appel à la réserve sanitaire et le centre hospitalier a été entendu enfin par l’ARS. Dorénavant notre collègue le docteur Jean-François Bouteleux coordonne les soins, sur place. C’est un travail qui se fait en totale coopération. Les agents communautaires sont venus renforcer les équipes pour la désinfection des locaux dès le premier jour. Les agents informatiques sont partis raccorder les sites de l’ehpad pour organiser les prescriptions en ligne et visites virtuelles des familles. D’autres font des allers-retours à Lille chaque semaine pour aller chercher les commandes de tissu en vue de fabriquer des surblouses avec une entreprise de Montreuil aux Lions, Store Athéna, les bénévoles des clubs services et autres bonnes volontés. Ils vont chercher les dons des entreprises en masques, gants, gel et surblouses depuis le premier jour. Présents également pour porter un repas, soigner, faire une piqûre ou encore une toilette: des services essentiels pour nos aînés. Présents pour organiser le ramassage des ordures ménagères, répondre aux mécontents qui ne peuvent plus jeter leurs déchets ou encore intervenir dans les travaux d’assainissement qui ne peuvent attendre ou qui ne préviennent pas. Présents pour maintenir une offre de transport public, indispensable aux déplacements de tous. Présents pour instruire et accompagner les projets d’urbanisme, les entreprises en difficulté, les publics en fragilité. Présents enfin pour informer les habitants, les élus, les communes de ce qu’il se passe, de la façon dont tout ça est pris en main en soutien de la mobilisation totale des élus communaux, élus de proximité. Présents pour relancer les instances, organiser nos réunions, adapter l’administration à ce temps flou et relancer les réunions de services, comités de direction, bureau communautaire et ce conseil, à distance, et dématérialisé. 

Car ce confinement est arrivé après un premier tour des municipales qui n’a pas permis d’installer nos exécutifs. Là encore, au regard de la maladie, cela paraît un détail mais ce n’est pas évident de poursuivre ce travail dans ce contexte, pour nous les élus, et pour nos administrations.

Alors si nous ne savons pas encore quand et comment ces 2nd tours et conseils d’installation vont se mettre en place, nous commençons à avoir quelque idée de la reprise de nos activités et de ce fameux « déconfinement ». Ce conseil communautaire y contribuera d’ailleurs car les décisions que nous prenons dès maintenant aujourd’hui permettront de relancer certains projets, d’envisager l’après un peu plus concrètement ».

Daniel Lambert – Agence de Presse lambert multimedia – Château-Thierry

Pas de commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *